Partage ton errance

        

 

 

Partage ton errance, ami,  et viens ici rêver     

 

 

  

 

 

  

 

 

Ma plume au vent s'envole

Sans trouver de frontière

Et cherche sa boussole

Dans l'infinie lumière.

                                                           

 

       

Que vous écriviez ou non,  soyez les bienvenus sur mon blog.

 

 

 Si tu n'as que ta plume

Pour dénoncer le mal,

Quand la haine s'allume

Et que sifflent les balles,

Ta plume ira légère

Plus loin que toute guerre.

 

 

 

Derniers articles 

 

                  

 

                                                                                                      

 

 

 

 

 

Au détour de ta route: les monts du Cantal:

 

 

 

 

 

P1090284.JPG

 

 

 

 

Je suis née d’un pays où la roche et le vent

Au soir de Décembre, s’épousent en hurlant,

 

 

 

 

 

Au détour de ta route: la baie de Saint Brieuc

 

 

 

 

 

P1080979 - Copie.JPG

 

 

 

 

 

 

Au détour de  ta route: Sète " l'île singulière" ( photos ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Au détour de ta route: Buenos aires ( photos ci contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au détour de ta route:  Sur les pas de Ronsard.

 

 

 

La Possonière .

 

 

Au détour de ta route : les Jardins de Monet:

 

 

 

 

 

 

 

Au détour du chemin : la côte sauvage ( le Croisic)

 

 

 

Entendez vous le vent dans les ajoncs dressés

Quand la mer est de nacre et vient les caresser?

 

 

Au détour de ta route: la cité Plantagenêt:

 

 

 

 

  

 

 

Au détour de ta route: Venise

  

  

 

 

 

 

Venise

 

  

 

Sais- tu qu'à Venise tout canal a une âme

Qui brille ou se révolte au souffle du passé,

Lorsque, du mauve au rose, doucement il s'enflamme

Et rougeoie en silence quand le jour va cesser.

 

 

 

Sais- tu qu'à Venise tout palais a un corps

Qui refuse le temps et repousse la mort,

Si la mer à son flanc le blesse et le déchire,

La lumière à son front ruisselle de saphirs.

 

 

 

Sais- tu  qu'à Venise toute église est mystère

Quand le bleu et le noir s'épousent à son chevet,

C'est le livre des jours qui se lit en la pierre

Pour que la nuit s'en vienne à jamais le graver.

 

 

 

Sais-tu qu'à Venise tout enfant est marin,

Les eaux de la lagune ont irisé ses yeux,

Et si d'or et de flamme brillent ses cheveux,

Les Vierges du Titien le tinrent en leur sein.

 

 

                                                      @clorinda.  Le 9 avril 2009.  

 

  

 

 

  

 

Je me permets de  rappeler l'  article L 111. 1 du Code de la Propriété Intellectuelle que je cite : « L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre,  du seul fait de sa création, d'un droit de propriété exclusif et opposable à tous » et l'article L.121.2 du Code de la Propriété Intellectuelle : « L'auteur a seul le droit de divulguer son œuvre ».

 

 

  

 

 

 

 

 

 

                                

 

 

 

 

 

  

 


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion